Un apprentissage très concret l’après-midi

Dans ce monde hyper numérisé et virtuel, l’enfant manque de repères concrets et de connaissances pragmatiques.

Familiarisation avec le travail quotidien à la ferme

Le jardin potager écologique :

Chaque année les enfants recréent leur jardin potager en choisissant les plantes et les variétés qu’ils veulent faire pousser. Ils apprennent à préparer la terre, semer, planter, arroser, désherber, tuteurer, surveiller les maladies, récolter, recycler (nourriture aux animaux, compost…).

L’enclos des animaux :

Les enfants peuvent soigner coq et poules, cailles, lapins, chèvres et moutons rassemblés dans un grand enclos : apporter le grain, le fourrage, l’eau… Au rythme de la nature, ils ramassent les œufs des poules et des cailles, voient naître les poussins, tondre les moutons.

La protection des oiseaux :

Les enfants ont construit un abri pour les oiseaux et leur donnent de la nourriture pour l’hiver. Ils apprennent à les reconnaître et à observer leur comportement.

Ateliers pour aller plus loin

Du mouton à l’écharpe

Un projet pour bientôt: la laine de mouton fraîchement tondue sera transformée par les enfants : nettoyage, cardage, filage, tricotage.

Mon arbre au fil du temps

Chaque enfant choisit son arbre. Il apprend à reconnaître sa silhouette, son écorce, ses fleurs, ses fruits, ses graines, son utilité…observations mensuelles qu’il consigne dans un livret.

Cueillette dans les champs

Tout au long de l’année, les enfants sont initiés à la reconnaissance et l’utilité des plantes sauvages. Ils les cueillent et participent à leur conditionnement. Ainsi sont récoltés noix, noisettes, châtaignes, mûres, orties et fleurs des champs, qui permettent d’élaborer tisanes, confitures, pâtisseries et jolis bouquets…

Un aliment traditionnel : le pain

Un autre projet en cours: les enfants sauront fabriquer du pain, depuis la plantation du blé, la transformation en farine, la fabrication du levain, la découverte de la provenance du sel, jusqu’à la cuisson du pain dans un four à bois.

Une approche concrète du Développement Durable

Le contact direct avec la nature et toutes ses richesses permet d’introduire les valeurs qui contribuent au Développement Durable.

Approche de l’équilibre écologique par le respect :

  • du temps de croissance et du rythme des saisons ;
  • des organismes vivant dans la terre en n’utilisant que des produits naturels pour le soin des plantes et en pratiquant le compagnonnage végétal…
  • de la terre en lui rendant sa richesse avec un compost issu de ses déchets.

Approche de la chaîne alimentaire en laissant les poules déverminer les sols et les oiseaux manger les insectes des arbres fruitiers, ce qui freine le développement des nuisibles et favorise la production.

Notions d’économie avec la récupération des eaux de pluie ; le recyclage ; le respect de la nourriture ; le refus du gaspillage ; la valorisation du travail. Les diverses productions font l’objet d’études de coûts (dépenses, recettes) pour en apprécier la valeur.

Une élévation de l’esprit

« L’étude de la nature vous apprendra que Dieu a créé de belles choses afin que vous en jouissiez. »
Baden Powell

Les enfants sont amenés à s’émerveiller quotidiennement grâce à la nature qui les entoure par l’observation :

  • des couleurs et des formes, des odeurs et des bruits ;
  • des animaux de la ferme et des oiseaux des alentours, en particulier leur morphologie, leurs gestes, leurs façons de communiquer, les hiérarchies entre eux ;
  • de la forêt, des traces laissées par ses habitants ;
  • du ciel, des nuages, du soleil et de la lune.

Plus nous connaissons la nature, plus nous l’aimons et plus nous la respectons. Elle contribue à forger notre caractère. A travers le travail concret de l’après-midi, les enfants mettent en pratique les vertus de patience et de persévérance ; de rigueur dans la régularité du travail. Ayant appris à écouter la nature, ils apprécient le silence et le calme.

Le travail d’équipe incite au respect de chacun dans ses capacités, ses contributions. Les plus grands cherchent à mériter la confiance des plus petits, et les plus petits ont un bon exemple à imiter.

L’apprentissage des connaissances et des savoir-faire qui étaient transmis de génération en génération, permet de conserver ce patrimoine et d’apprécier une vie simple et saine.

Activités manuelles, artistiques et culturelles

L’anglais est mis en pratique pendant les activités manuelles (cuisine, jardinage, bricolage…).

L’informatique est enseigné en petits groupes, ce qui permet à chaque élève de manipuler son ordinateur.

La culture chrétienne est étudiée à travers les grands personnages de la Bible ; les temps forts de l’année liturgique et la vie des saints qui ont marqué l’Histoire.  Un cours facultatif de catéchisme est dispensé en fin de semaine. Ce sont surtout les valeurs chrétiennes de charité, pardon, joie et bienveillance que nous nous employons à développer quotidiennement en chaque élève.

Les arts plastiques comprennent des croquis et peintures d’animaux, de plantes, mais aussi une initiation à l’encre de Chine, à l’aquarelle…

Peu à peu le chant aura une place particulière : c’est un moyen de mémorisation efficace et d’épanouissement personnel.

L’heure de l’histoire est l’occasion de s’ouvrir vers les autres pays, les autres civilisations ainsi que de reprendre des épisodes de l’Histoire de France.

Le théâtre conjugue plusieurs domaines : la couture des costumes ; la construction des décors ; la récitation ; l’expression orale et l’expression corporelle ; la confiance en soi et la persévérance ; la recherche de la perfection ; le dépassement de ses peurs face au public ; et la fierté d’avoir produit du « beau » en équipe.

Les enfants présentent un spectacle deux fois par an, composé de chants ; poésies ; pièce de théâtre ; spectacle de marionnettes… Ces représentations permettent à la fois le dépassement de soi et le rayonnement de l’école.