Historique

Extrait du site de l’Education nationale :

« PISA évalue le niveau scolaire des élèves âgés de 15 ans dans les 34 pays de l’OCDE. En 2012, les élèves français ont été évalués principalement sur la culture mathématique. Les inégalités se creusent dans toutes les matières. La France perd cinq places au classement PISA. Les résultats des élèves sont en baisse en mathématiques. »

Extrait du blog de la Liberté scolaire (Anne Coffinier, directeur général de la Fondation pour l’école) :

« Pisa nous dit deux choses : le système scolaire français continue à s’enfoncer et il est LE pays le plus inégalitaire de tout l’OCDE. Autrement dit, le pays dans lequel la différence d’origine sociale compte le plus sur les résultats scolaires et dans lequel les différences de niveaux entre les meilleurs et les plus faibles sont les plus grandes. Malgré le discours égalitariste et l’hostilité bien française à l’égard des élites (…), la France [est] première au classement dès lorsqu’il s’agit d’inégalités entre ses élèves. Les résultats de la France plongent : elle perd 5 places au classement général, passant de la 13è à la 18è place sur 34 pays ; ses résultats en maths se dégradent et l’anxiété face à cette matière augmente (…). Bref, l’élite scolaire serait toujours aussi performante mais les mauvais élèves toujours plus perdus et le décrochage toujours plus inquiétant. »

En marge de l’enquête PISA, on peut constater en secondaire l’état d’incapacité de beaucoup d’élèves à analyser, synthétiser et rédiger en français correct (grammaire et orthographe).

Il est évident que les méthodes d’enseignement actuelles ne font pas leurs preuves. Il existe pourtant des méthodes traditionnelles qui ont donné et continuent de donner des très bons résultats. Les manuels ont été modernisés et les sujets abordés sont bien adaptés à la vie actuelle.

Il a suffi de deux ans d’expérience d’école à la maison, en s’appuyant sur les manuels de la Librairie des Ecoles, pour constater à quel point les enfants peuvent acquérir une formation de base solide tout en conservant un grand intérêt pour l’apprentissage tout au long de l’année. L’enseignement des matières fondamentales étant acquis de façon plus efficace, cela libère du temps pour des activités périscolaires. La vie à la campagne tourne naturellement les enfants vers des activités en lien avec la nature.

L’école Béthanie, qui a ouvert ses portes en mai 2015, est  gérée principalement par une mère de famille, soucieuse d’apporter des bases solides à ses enfants, et ayant la volonté de proposer cette alternative aux familles qui le souhaitent.

Pour l’année 2016-2017 Béthanie a ouvert ses portes à 8 enfants du CP au CM2.  Nous sommes entrés avec eux dans le monde fabuleux du Moyen-Age, en étudiant non seulement les châteaux forts, mais aussi le Mont Saint-Michel, l’abbaye de Cluny et son influence dans le développement économique et politique de toute l’Europe, les cathédrales, Saint Louis et Sainte Jeanne d’Arc, personnalités si importantes dans l’histoire de France…

Le travail des matières fondamentales est assidu le matin, et s’appuie sur du matériel venant de plusieurs pédagogies différentes pour une meilleure adaptation à chaque élève.

 

 

L’équipe enseignante

La direction est assurée par Soëzic Ronssin.

L’instituteur principal se charge des matières de français, mathématiques, Histoire-géographie et sport. A terme, trois instituteurs se partageront trois classes : une de Grande Section-CP, une de CE1-CE2 et une de CM1-CM2, chacune ne dépassant pas une dizaine d’élèves.

Les enseignants sont recrutées sur la base de leurs compétences pédagogiques, leur formation classique ou à l’ILFM (Institut Libre de Formation des Maîtres), leur adhésion d’esprit et de cœur à la Charte de l’école Béthanie, leur souci de faire progresser les enfants avec fermeté, exigence et douceur.

Pour les activités de l’après-midi, plusieurs enseignants bénévoles se partagent les cours de leçons de chose, anglais, bricolage, couture, histoire de l’art et théâtre.

Un temps quotidien est réservé pour s’occuper des plantes et des animaux de l’école.

La charte de l’école

Adhérer à la charte de l’école est indispensable avant d’envisager l’inscription de votre enfant. Vous pouvez la télécharger en cliquant sur le bouton.

L’accueil de quelques enfants en difficulté, dans la mesure de leur capacité d’intégration, est possible grâce aux petits effectifs auxquels nous nous tenons.